Album et Références en images

  • Le patrimoine est aussi contemporain. Préserver et mettre en tourisme son histoire récente, c'est aussi être conscient des valeurs positives du territoire. Un engagement dans la modernité qui valorise les territoires et qui démontre l'engagement des acteurs du développement dans les enjeux contemporains (Eglise Saint-Pierre - architecte : Le Corbusier - Firminy).
  • Le tourisme de vision des grands mammifères en Afrique... réserver des approche inédites et respectueuses de l'environnement et des animaux. Un enjeu majeur de territoires qui attendent beaucoup des retombées économiques du tourisme, tout en s'intégrant au sein d'une offre internationale très concurrentielle (Parcs transfrontaliers d'Afrique de l'Ouest - Organisation Mondiale du Tourisme-OMT).
  • Monuments en ruine, patrimoines en déperdition... Un enjeu : définir les rôles et les actions possibles des collectivités pour leur sauvetage et valorisation (Commanderie Templière d'Avalleur - Communauté de Communes du Barséquanais).
  • Croiser les flux d'usagers de l'autoroute avec les intérêts d'un territoire à y exposer ses richesses patrimoniales, culturelles et touristiques... sans faire une exposition qui rebute les usagers, ou proposer une information qui ne les concerne pas... Et pourtant ce sont des centaines de milliers de touristes potentiels qui sont à la portée de la main ! (Aire de Brive - Communauté d'Agglomération de Brive, ASF).
  • Offrir aux touristes de simples promenades, sans confort ni espaces de repos ou de services, ce n'est plus suffisant pour les attirer et les retenir. Il s'agit de concevoir autour de la randonnée une offre organisée et structurée : informations préalables, accueil et accompagnement, espaces de services et de détente, animations régulières... (Canal d'Orléans - Conseil Général du Loiret).
  • Le château se restaure. Dès les premiers travaux, une coopération entre le propriétaire, l'architecte et l'ingénierie culturelle permet de définir les besoins et la destination du lieu. C'est de ce programme organisé en commun que sortira un projet viable et équilibré (Château de Craux - Communauté de Communes de Vals-des-Bains).
  • Collections et patrimoines des entreprises s'inscrivent dans une double logique complémentaire : participer au développement économique par la confortation du positionnement et de l'image de l'entreprise, s'inscrire dans le territoire en créant des liens avec les acteurs locaux et l'offre touristique (Musée Michelin - Clermont-Ferrand).
  • Le patrimoine industriel, les savoir-faire, les entreprises d'excellence... sources d'une valorisation contemporaine des territoires. Conservation de la mémoire ouvrière, préservation d'un savoir-faire, soutien à une filière économique... et appropriation par les résidents et intérêt des touristes (Espace Faïence à Malicorne-sur-Sarthe - Conseil Général de la Sarthe).
  • Accueillir sur le territoire, faire comprendre le paysage, informer les visiteurs en transit... des équipements innovants, qui croisent des utilités fonctionnelles, des services qualitatifs et la valorisation des sites (Point d'accueil sur route - PNR de la Montagne de Reims).
  • Plus de 3 millions de personnes s'arrêtent sur cette aire d'autoroute. Une opportunité inespérée pour un territoire de communiquer une image attractive vers des clientèles quasiment captives (Aire d'Assevillers - CDT de la Somme).
  • Industries, technologies anciennes, sites d'exploitation... laissent sur les territoires des bâtiments et des collections impressionnantes et passionnantes. Il est complexe mais essentiel de les utiliser pour construire une attractivité culturelle et touristique renouvelée (Carreau minier de Noyant-d'Allier - Communauté de Communes Bocage Sud).
  • Accueillir des usagers d'autoroute pour valoriser un territoire, ce sont de stratégies précises de communication , de services et d'aménagement... éloignées des vitrines territoriales traditionnelles (Aire de Brive - Conseil Général de Corrèze).
  • Le patrimoine est souvent fortement intégré aux espaces urbains. Il participe du cadre de vie des résidents, mais aussi de l'attractivité touristique de la destination. Deux aspects sur lesquels fonder une valorisation légitime qui en permette la restauration et sa conservation à terme (Eglise Notre-Dame, Brantôme - Conseil Régional d'Aquitaine).
  • Les campagnes connaissent des spécialités agricoles qui peuvent fonder un développement économique et touristique innovant. Ici, la trufficulture expérimentale pour le soutien de la filière devient un site d'accueil des touristes (Corny-sur-Moselle - Communauté d'Agglomération de Commercy).
  • Les fortifications ne sont pas toutes médiévales ! De Vauban jusqu'à Maginot, d'énormes murailles, citadelles et enceintes ont protégé les villes, les ports et renforcé les frontières. Une source inépuisable de découvertes et de mises en valeur originales (Château de Sedan - Communauté d'Agglomération de Sedan).
  • Abbayes, manufactures, châteaux Classiques... composent d'immenses ensembles qu'il s'agit de reconquérir afin qu'ils participent du développement des territoires. La préservation du patrimoine passe par une reconquête progressive et raisonnée, entre valorisation et préservation (Manufacture du Dijonval à Sedan - Pays de Sedan).
  • Les ruines, mêmes romaines, ne sont pas toujours parlantes. Accueillir, mais surtout accompagner le visiteur pour que sa découverte soit profitable. Des aménagements à inventer qui magnifient les lieux, minimisent les investissements et les charges et favorisent un développement durable des territoires (Ruines de Thésée-la-Romaine - Communauté de Communes de St-Aignan).
  • Intégrées à la ville, les grandes manufactures du XIXème, si elles ne répondent plus aux besoins économiques des entreprises, participent aujourd'hui à la revitalisation des quartiers, à une reconquête urbaine innovante et qualitative (Grands Moulins de Nogent - Ville de Nogent-sur-Seine).
  • La maison natale de Camille Claudel déclenche un dispositif global de mise en valeur de la ville : acquisition de collection, création d'un musée, valorisation d'un quartier... C'est toute une collectivité qui s'engage dans le développement culturel et touristique (Maison natale de Camille Claudel - Ville de Nogent-sur-Seine).
  • Hier un port de pêche, des industries, des quartiers ouvriers... aujourd'hui une Ville d'Art et d'Histoire, des paysages majestueux, des intérêts patrimoniaux et culturels multiples. La démarche culturelle et touristique au service de la revitalisation des territoires (Le Tréport - Pôle verrier de la Vallée de la Bresle).
  • Des cités industrielles, des usines, des quartiers ouvriers... La mémoire ouvrière préserve les liens sociaux tout en fondant une nouvelle démarche d'appropriation par les résidents d'aujourd'hui de leur passé, de leurs racines (Musée de la mémoire ouvrière - Communauté d'Agglomération de Creil).
  • Des trésors de mécaniques, des technologies anciennes, des machines merveilleuses... il s'agit de conserver aussi des outils et des modes de production, des chaînes de fabrication... Parfois même de les remettre en marche, d'inviter à produire, de s'initier, de participer aux savoirs d'autrefois (Moulin-musée de la brosserie à St-Felix - Oise).
  • Expositions, festivals, événementiels, animations... participent du renouvellement de l'intérêt des destinations touristiques. C'est aussi construire une légitimité culturelle et touristique en devenant un pôle d'excellence dans un domaine spécialisé, puis en fédérant et fidélisant tous les acteurs d'une filière (Internationaler Comic-Salon - Erlangen RFA).
  • Minimaliste ou complexe, coûteuse ou économique... mais obligatoirement légitime et toujours conçue en fonction des comportements de ceux qui visiteront les lieux, la mise en scène des sites et espaces participe de leur qualité, de leur attractivité et en construit la notoriété (Palais Stutterheim - Erlangen, RFA).
  • Minimaliste ou complexe, coûteuse ou économique... mais obligatoirement légitime et toujours conçue en fonction des comportements de ceux qui visiteront les lieux, la mise en scène des sites et espaces participe de leur qualité, de leur attractivité et en construit la notoriété (Palais Stutterheim - Erlangen, RFA).
  • Minimaliste ou complexe, coûteuse ou économique... mais obligatoirement légitime et toujours conçue en fonction des comportements de ceux qui visiteront les lieux, la mise en scène des sites et espaces participe de leur qualité, de leur attractivité et en construit la notoriété (Palais Stutterheim - Erlangen, RFA).
  • La scénographie fait appel à un design personnalisé, mobilier adapté et développé en fonction des besoins spécifiques, des espaces et des services qui sont apportés aux visiteurs... Une originalité imposée, éloignée des solutions de vitrines et de mobiliers de catalogue (Musée des beaux Arts - Hildesheim, RFA).
  • La scénographie fait appel à un design personnalisé, mobilier adapté et développé en fonction des besoins spécifiques, des espaces et des services qui sont apportés aux visiteurs... Une originalité imposée, éloignée des solutions de vitrines et de mobiliers de catalogue (Musée des beaux Arts - Hildesheim, RFA).
  • Un petit village au coeur des monts du Forez, et pourtant une richesse patrimoniale majeure, les dernières filatures de soie en France. Ces anciennes vallées industrielles, aujourd'hui délaissées, peuvent renaître de ce passé prestigieux (Filature de soie - Saint-Just-en-Chevaleret).
  • Le patrimoine rural, conséquence d'une évolution agricole irréversible, se cherche une reconversion qui en permettrait d'en préserver les plus beaux fleurons. Il s'agit de composer entre les atouts indéniables des territoires, les capacités raisonnables d'investissement et la captation habile des flux touristiques (Musée rural de Beaulon - Communauté de Communes du Val de Besbres).
  • Un bourg, une ville, un territoire peuvent renaître en s'appuyant sur leur histoire et leur authenticité. Une production d'excellence, une image qualitative affirmée, des usages encore inscrits dans le quotidien... et ce sont des entreprises dynamiques, des flux de visiteurs, une image de marque du territoire (Boutique de couteaux sur autoroute - Aire du Forez).
  • Un monde à explorer, les entreprises. Marier les contraintes de la production aux besoins de la visite : horaires, saisonnalités, sécurité, accueil des visiteurs et conflits d'usage... des questions à résoudre au bénéfice de tous, des ventes et de l'emploi (Filature de soie - Saint-Just-en-Chevaleret).
  • Un monument majeur du Val-de-Loire qui se trouve un nouveau propriétaire et une nouvelle destination. Château, parc et festival des jardins... s'ouvrent à la création, à l'art contemporain, à une expérience innovante de la nature. Une mission longue de faisabilité, programmation et assistance auprès du maître d'ouvrage (Domaine de Chaumont-sur-Loire - Région Centre, Centre d'Art et de Nature).
  • Fini les monuments vides et froids, les collections alignées sous vitrine... Les châteaux deviennent habités, le mobilier s'expose en reconstituant une période du passé, des moments historiques et stylistiques cohérents... (Domaine de Chaumont-sur-Loire - Région Centre, Centre d'Art et de Nature).
  • Faire cohabiter le patrimoine urbain avec les usages contemporains de la ville... ce n'est pas toujours facile. Commerces, stationnements, circulations... doivent s'organiser en qualifiant les espaces, préservant et développant l'économie, valorisant le cadre de vie des résidents (Ville de Bernay - Eure).
  • L'aménagement des bourgs de caractères doit concilier la construction d'une offre touristique attractive et des usages de vie nécessaires à la ville : commerces, services aux résidents, cadre de vie... (Ville de Bernay - Eure).
  • Une aire d'autoroute dédiée à l'art roman. C'est tout un territoire qui offre un moment de découverte, de détente, de promenade aux usagers de l'autoroute ! Des conséquences inédites : fréquentations doublées sur les sites originaux, un accès direct vers le territoire... le site devient le plus important musée d'art roman de France (Aire de la Saintonge Romane - Saint-Jean-d'Angély - ASF).
  • Une simple stèle qui révèle l'histoire... la mémoire participe au développement touristique. Mais il faut aussi accompagner les visiteurs, faire découvrir et faire comprendre, souvent inciter à déambuler à la découverte de lieux différents, de monuments, d'histoires successives qui, ensemble, construisent une mémoire commune et partagée (Tourisme de Mémoire - Région Auvergne).
  • L'archéologie demande toujours une approche scrupuleuse de la préservation des sites et de leur médiation vers les différents publics. Ce sont les traces et les objets qu'il faut interpréter. Là encore, la médiation et l'interprétation sont des outils privilégiés pour diffuser les contenus adaptés aux différents publics, scolaires, individuels ou groupes... (Léproserie et chapelle St-Thomas - Aizier).
  • Les friches industrielles, en plus des dimensions architecturales et historiques qui leur sont propres, posent des enjeux urbains majeurs. Leur reconquête est l'occasion de programmes innovants pour retisser des liens sociaux, dynamiser des activités économiques, fluidifier les circulations, proposer des équipements et des services, tant aux résidents qu'aux visiteurs attendus.
  • Cinq étages d'habitats troglodytiques enfouis sous la verdure... et pourtant l'agglomération de Brive se cherchait des sites touristiques à valoriser ! Les grottes de Lamouroux vont composer, avec 4 autres sites naturels et patrimoniaux majeurs, les raisons d'une destination touristique urbaine et péri-urbaine (Sites touristes à valoriser - Agglomération de Brive).
  • La forêt ne se considère pas toujours comme un territoire touristique. De la randonnée... et puis c'est tout. Bien organisée, elle est une destination à part entière, avec des structures d'accueil, des activités et découvertes, des retombées économiques importantes... (Charte forestière de la forêt de Tronçais - Pays de Tronçais).
  • Grandes collections... mais petits musées. De très nombreux mais modestes musées de province abritent des collections qui cachent des trésors surprenants. Ils sont aussi la mémoire d'une collectivité ou la fierté d'un collectionneur. Leur mise en valeur et intégration dans une offre touristique dynamique sont urgentes, ne serait-ce que pour en garantir la pérennité (Musée de la céramique architecturale - Mer).
  • Un véritable musée de plein air sur une aire d'autoroute. Cinq minutes de détente face à face avec des moulages exceptionnels des oeuvres majeures de la sculpture romane... pour faire d'une escale en Saintonge un moment inoubliable. Un offre sur une autoroute au bénéfice de l'image des territoires (Aire de la Saintonge Romane, Saint-Jean-d'Angély - ASF).
  • Un village et sa montagne, qui depuis plus de 50 ans, au fin fond des Alpes-de-Haute-Provence, accueillent les plus célèbres graphistes et typographes. Aujourd'hui, faire découvrir cet art méconnu aux touristes par des jeux et une promenade urbaine (Le Chemin des écritures, Lurs et montagne de Lure - Pays de Forcalquier).
  • Le patrimoine participe de la culture et du développement des entreprises du luxe. La manufacture de cristal de Baccarat y trouve la légitimité d'une image et d'une démarche innovante : magasins, musées, restaurants... par Philippe Starck, politique de création par des artistes et designers contemporains... (Hôtel Baccarat - Paris).
  • La ville d'Agadir, après le tremblement de terre qui l'a entièrement détruite, s'est reconstruite en suivant les préceptes post-corbuséens. Un ensemble exceptionnel d'architecture, d'urbanisme et de mémoire... et une démarche de classement au titre du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO (Ville d'Agadir).
  • Les exploits de la technologie contemporaine, les grandes antennes de Nançay écoutent les étoiles. Au sein de la forêt de Sologne, fermée par les grands domaines de chasse, un bourg touristique avec de nombreux commerces, des galeries d'art, des activités de loisirs, un site de découverte scientifique... et plus de 100 000 visiteurs par an (Charte forestière de la forêt de Vierzon - Pays de Vierzon).
  • À l'ombre des usines dorment d'immenses machines. Véritable musée de plein air, ou paysage de mémoire, ou encore jardin industriel... il ne faut pas toujours grand chose pour scénographier ces collections puis les offrir à la découverte des visiteurs : un son et lumière, un jardin contemporain, des rendez-vous animés... et le patrimoine resurgit (Carreau minier, architecte : Freyssinet - Noyant-d'Allier).
  • Les ruines composent de magnifiques paysages... mais de nombreuses difficultés apparaissent avant d'accueillir des visiteurs : maîtrise foncière, accessibilité, constitution d'une offre valide, sécurité, modes de médiation, portage d'une restauration et de la présence des visiteurs... (Ourscamps - Château privé).
  • Une monumentale collection de pierres, un portage par un grand service de l'Etat (BRGM)... et pourtant un site fragilisé qui ne trouve pas sa clientèle. Repositionner une offre en associant les publics et leurs attentes, les contraintes du site, le territoire et de nombreux acteurs... c'est une mission technique, mais aussi d'animation de groupes, de mobilisation de partenaires, de sensibilisation... (Géodrome - BRGM, Conseil Général du Loiret).
  • Le mot « cathédrale industrielle » ne désigne pas toujours la beauté esthétique de ces architectures, mais aussi les charges qu'elles font porter aux collectivités. Comment les préserver, comment les utiliser afin qu'elles participent au dynamisme des territoires... ? (Carreau minier, architecte : Freyssinet - Noyant-d'Allier).
  • Les grands édifices religieux posent des problématiques spécifiques qui dépassent la seule conservation des édifices : comment les lier au bourg et au territoire, que faire pour les laisser accessibles aux habitants, comment les faire vivre et renouveler chaque année cet intérêt... ? (La Chaise Dieu - Haute-Loire).
  • Concevoir et programmer les aménagements pour de nouveaux usages dans le patrimoine. Ici, dans un petit château au milieu des anciens volcans, le siège du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche. Installer une administration, mais aussi recevoir les publics, faire découvrir les lieux, renvoyer vers le territoire... (Maison du PNR des Monts d'Ardèche - Jaujac).
  • La forêt, ce n'est pas que de la randonnée. Il faut aussi des points d'intérêts, des buts de promenade, des activités légitimes, de l'accueil et des services aux usagers... et de l'économie. Une stratégie globale, mais une reconquête dans l'air du temps, quand la forêt est au coeur du développement durable (Charte forestière de la forêt d'Orléans. Observatoire des caillettes).
  • Patrimoine et art contemporain... un mariage stratégique. Apporter les valeurs de la création à celles du patrimoine. S'ouvrir sur la modernité avec des outils anciens... quoi de plus légitime pour un territoire ? Mais aussi de vraies stratégies culturelles qu'il faut développer en tenant compte de la nature du patrimoine, de l'environnement économique et touristique, des politiques d'images... (Chaumont-sur-Loire, commande à Jannis Kounellis).
  • Musées d'association... ici une collection de matériel ferroviaire, dont la qualité n'est plus à reconnaître avec plusieurs machines classées Monuments Historiques ! L'occasion de constituer une offre innovante, de faire vivre le territoire et les collections, de mobiliser les acteurs en fonction de leurs compétences et moyens (Petit train de Guîtres - Conseil Général de Gironde).
  • Eco-tourisme... une approche raisonnée et raisonnable du tourisme. La découverte des pays à travers les différentes cultures et conforter des projets de développement local. Une démarche douce, où chacun respecte les valeurs des autres, mais se découvre mutuellement (Parcs transfrontaliers d'Afrique de l'Ouest - Organisation Mondiale du Tourisme -OMT).
  • Aménager les réserves animalières d'Afrique de l'Ouest pour un tourisme de vision et de découverte qui respecte les environnements et les cultures locales. Une appropriation par les acteurs locaux qui évite les impacts du tourisme de masse et de ses équipements lourds (Parcs transfrontaliers d'Afrique de l'Ouest - Organisation Mondiale du Tourisme-OMT).
  • Il ne faut pas grand chose pour donner envie d'aller découvrir ! Il s'agit d'imaginer des solutions adaptées et originales, sans dupliquer, souvent en moins, ce qui existe ailleurs. (Parcs transfrontaliers d'Afrique de l'Ouest - Organisation Mondiale du Tourisme-OMT).
  • La mise en valeur des sites et paysages exceptionnels n'est pas aussi facile qu'il y paraît. Il faut accompagner l'offre elle-même de nombreuses actions de renfort : promotion et communication, aménagement d'accès et d'accueil, services sur place, offre d'activités complémentaires, intégration à l'offre territoriale, synergies et partenariats à développer... (Viaduc des Fades - Pays des Combrailles).
  • Forêt, étangs, herbe verte et ciel bleu... des milieux fragiles dont la valorisation touristique passe en premier lieu par leur conservation. Mais des atouts indéniables et souvent nécessaires pour la mise en tourisme des territoires ruraux. Une revitalisation des campagnes par la structuration raisonnée de l'offre (Etang de Chancelade - Région Auvergne).
  • Un énorme château... dans un petit village ! La collectivité depuis 15 ans restaure le clos et le couvert, mais que faire aujourd'hui ? Rassembler les acteurs et partenaires, fédérer sur un projet commun, organiser une montée en puissance raisonnable, identifier un (ou des) porteur(s), compter sur une clientèle clairement identifier... (Château de Poyanne - Conseil Général des Landes).
  • Restaurer minutieusement les trésors et décors intérieurs. Un chantier de longue haleine mais qui participe entièrement de l'intérêt de la visite : des contacts entre les visiteurs et les restaurateurs, un programme d'animations annuelles (journées des spécialistes, initiation, ateliers pédagogiques...) (Château de Poyanne - Conseil Général des Landes).
  • La mémoire couvre de larges champs : déprise des grandes régions industrielles, conflits et résistances, fortifications classiques et contemporaines... Il s'agit de rendre tangible ce qui est immatériel, puis d'imaginer une « mise en tourisme » qui mobilise effectivement les clientèles. (La guerre de 70 - Sedan).